Auxiliaire de Puériculture

préparer le concours, la formation, le métier....
 
PortailAccueilRechercherS'enregistrerFAQCalendrierConnexion

Partagez | 
 

 Modalités d'évaluations des Modules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wendy
Administrateur: être Suprême


Féminin Nombre de messages : 6092
Age : 34
Localisation : somewhere over the rainbow
Emploi : Auxiliaire de puériculture et ESI
Date d'inscription : 14/12/2004

MessageSujet: Modalités d'évaluations des Modules   Ven 23 Jan 2009, 16:15

ANNEXE I

RERERENTIEL DE FORMATION DU DIPLOME PROFESSIONNEL
D’AUXILIAIRE DE PUERICULTURE


7. MODALITES D'EVALUATION

L'évaluation joue un rôle essentiel dans la dynamique enseignement-apprentissage.
Il importe de veiller à la cohérence de l'évaluation avec les objectifs de formation
Les critères d'évaluation sont définis au regard des objectifs de formation, les indicateurs d'évaluation permettent de mesurer l'atteinte des objectifs pédagogiques fixés dans le cadre du projet pédagogique des instituts.
Pour élaborer les indicateurs d'évaluation, il est nécessaire de
- délimiter ce qui doit être évalué en raison de sa pertinence par rapport aux compétences visées ;
- sélectionner des modalités d'évaluation qui renseignent valablement sur le niveau d'acquisition réellement attendu chez les étudiants ;
- diversifier les situations d'évaluation ;
- rendre explicite aux étudiants les indicateurs et critères pris en compte pour l'évaluation.

Evaluation des modules de formation
Plusieurs types d’épreuves peuvent être organisés :

- épreuves écrites : questions à réponse ouverte et courte, questions à réponse rédactionnelle, questions à choix multiples, cas cliniques ou productions écrites. La correction de ces épreuves est assurée par les puéricultrices enseignants permanents de l’institut de formation dont relève le candidat au diplôme et/ou les enseignants extérieurs à l’institut et participant à la formation ;

- épreuves orales : entretien avec un jury sur un sujet, exposé d’un thème. Elles peuvent être individuelles ou collectives. L’évaluation de ces épreuves est assurée par les puéricultrices enseignants permanents de l’institut dont relève le candidat et/ou les enseignants extérieurs à l’institut et participant à la formation ;

- épreuves pratiques : préparation et réalisation de gestes techniques en salle de travaux pratiques ou en structure de soins ou dans un établissement d’accueil de la petite enfance ;

- mises en situation professionnelle (MSP) :
Le candidat prend soin d'un enfant ou d'un groupe d'enfants dans la réalisation d'un ou plusieurs soins et d'une ou plusieurs activités d'éveil.
Le module 1 et le module 3 font l'objet d'une MSP.
L'une des deux MSP se situe en fin de formation et est organisée sous le contrôle de la DDASS. Pour cette mise en situation professionnelle, la seconde, le représentant de la formation est extérieur à l’institut de formation dont dépend l’élève auxiliaire de puériculture.

Les MSP se déroulent dans des structures où le candidat est en stage depuis au moins cinq jours.
La durée d’une mise en situation professionnelle est de 1 heure 30 au maximum.

Les examinateurs de la première mise en situation professionnelle sont au nombre de deux personnes :
une puéricultrice, enseignante permanente dans un institut de formation d' auxiliaires de puériculture ou institut de formation de puéricultrices ou d' IFSI et en priorité, une auxiliaire de puériculture, ou une puéricultrice ou une infirmière ou une sage-femme ou un éducateur de jeunes enfants ou un cadre de santé.

Les examinateurs de la seconde mise en situation professionnelle sont au nombre de trois personnes :
une puéricultrice, enseignante permanente dans un institut de formation d’auxiliaires de puériculture ou dans un institut de formation de puéricultrices ou dans un institut de formation en soins infirmiers et une auxiliaire de puériculture et une puéricultrice, ou une infirmière ou une sage-femme ou un éducateur de jeunes enfants ou un cadre de santé.

- Les deux derniers membres doivent justifier d’une expérience professionnelle d’au
moins trois ans et exercer au sein de la structure dans laquelle se déroule la mise en situation professionnelle.

Chaque mise en situation professionnelle se décompose en deux parties :
. analyse de la situation d’un enfant ou d’un groupe d’enfants dans le cadre de la participation à la démarche de soins (DDS) : présentation du ou des enfants;
. réalisation d’une ou plusieurs activités d’éveil , ou d’un ou plusieurs soins.

- La validation du module 3 comporte l’obligation de l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2 ou d’un équivalent reconnu par le ministère chargé de la santé.

Les modalités d’évaluation et de validation de chaque module de formation sont définies dans le tableau récapitulatif ci-dessous :

Evaluation des stages cliniques

- Cursus intégral de formation :

. à chaque stage, les responsables de l’accueil et de l’encadrement de l’élève évaluent son niveau d’acquisition pour chacune des unités de compétences, sur la base du support d’évaluation prévu en annexe 2 du présent arrêté ;
. pour chaque unité de compétences, le niveau de l’élève est évalué à partir de l’échelle de valeur définie dans la grille d’évaluation ;
. au terme des six stages, l’équipe pédagogique réalise le bilan des acquisitions de l’élève en établissant le total obtenu à chaque unité de compétences ;
. chaque compétence est validée si l’élève auxiliaire de puériculture obtient une note au moins égale à la moyenne pour chacune d’elles.

- Cursus partiel de formation (VAE) :

. pour chaque stage correspondant à un module de formation, le candidat est évalué sur son niveau d’acquisition pour la compétence visée, à partir des critères définis pour chaque compétence dans l’annexe 2 du présent arrêté
. l’unité de compétences est validée si le candidat obtient une note au moins égale à la moyenne

Module 1 :
Une épreuve écrite en deux parties :
-> une série de questions (QROC et/ou QCM) et un cas cliniq. Sur 20 points : questions sur 8 points, cas clinique sur 12 pointsDurée : 2 heures Epreuve anonyme.
-> Une épreuve de MSP auprès d’un enfant ou d’un groupe d’enfants et réalisation d’une ou deux activités d’éveil ou d’un ou deux soins.Sur 20 points : participation DDS sur 8 points, réalisation du ou des soins sur 12 points.
Conditions de validation du module : Obtenir une note égale ou supérieure à 20 sur 40 à l’ensemble des deux épreuves sans note inférieure à 8 sur 20 à l’une d’entre elles.

Module 2 :
-> Une épreuve écrite : une série de questions (QROC et/ou QCM) Durée : 1 heure 30 Epreuve anonyme. Sur 20 points.
Conditions de validation du module : Obtenir une note égale ou supérieure à 10 sur 20.

Module 3 :
-> Une épreuve de MSP auprès d'un enfant ou d'un groupe d'enfants et réalisation de deux soins. Sur 30 points : . participation DDS sur 10 points . réalisation du ou des soins sur 20 points.
Conditions de validation du module : . Obtenir une note égale ou supérieure à 15 sur 30 sans note inférieure à 8 sur 20 à la réalisation des soins.. Disposer de l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2 ou d’un équivalent reconnu par le ministère chargé de la santé.

Module 4 :
-> Une épreuve pratique. Organisée à l’institut ou en structure de soins ou dans un établissement d'accueil de la petite enfance. Sur 20 points.
Conditions de validation du module : Obtenir une note égale ou supérieure à 10 sur 20.

Module 5 :
-> Une épreuve écrite et orale : . formalisation sous forme d’un document écrit d’une situation relationnelle vécue en stage . argumentation orale du document . Travail personnel.Durée de l’oral : 20 mn maximum. Sur 20 points : . document écrit sur 12 points . argumentation orale sur 8 points.
Conditions de validation du module : Obtenir une note égale ou supérieure à 10 sur 20.

Module 6 :
-> Une épreuve écrite : . une série de questions (QROC et/ou QCM). Durée : 1 heure.Epreuve anonyme. Sur 20 points.
Conditions de validation du module : Obtenir une note égale ou supérieure à 10 sur 20.

Module 7 :
-> Une épreuve écrite ou orale: . un cas concret de transmission d’informations à réaliser à partir de la présentation de cas cliniques. Durée : 1 heure. Sur 20 points.
Conditions de validation du module : Obtenir une note égale ou supérieure à 10 sur 20.

Module 8 :
-> Une épreuve écrite : . un cas concret présentant un contexte de travail. Durée : 1 heure.Epreuve anonyme. Sur 20 points
Conditions de validation du module : Obtenir une note égale ou supérieure à 10 sur 20


TITRE III

ORGANISATION DES ÉPREUVES DE CERTIFICATION


Article 21
L'évaluation des compétences acquises par les élèves est effectuée tout au long de leur formation selon les modalités d'évaluation et de validation définies à l'annexe II du présent arrêté.


Article 22
Le jury du diplôme professionnel d'auxiliaire de puériculture est nommé par le préfet de région, sur proposition du directeur régional des affaires sanitaires et sociales. Il est présidé par ce dernier ou son représentant et comprend :

- un directeur d'un institut de formation d'auxiliaires de puériculture ou d'un institut de formation de puéricultrices ;

- un enseignant permanent d'un institut de formation d'auxiliaires de puériculture ou d'un institut de formation de puéricultrices ;

- un infirmier cadre de santé ou une puéricultrice en exercice ;

- une auxiliaire de puériculture en exercice ;

- un représentant d'un établissement sanitaire, social ou médico-social employant des auxiliaires de puériculture ou son représentant, membre de l'équipe de direction.

Le préfet de région peut décider d'organiser des sous-groupes d'examinateurs. Dans ce cas, chaque sous-groupe est composé de trois personnes :

- un directeur d'un institut de formation d'auxiliaires de puériculture ou une puéricultrice ou un enseignant permanent d'un institut de formation d'auxiliaires de puériculture ou d'un institut de formation de puéricultrices ;

- une puéricultrice cadre de santé ou un infirmier cadre de santé ou une auxiliaire de puériculture, en exercice ;

- un directeur d'un établissement sanitaire, social ou médico-social employant des auxiliaires de puériculture ou son représentant, membre de l'équipe de direction.


Article 23
Sont déclarés reçus au diplôme professionnel d'auxiliaire de puériculture les candidats qui ont validé l'ensemble des compétences liées à l'exercice du métier.

La liste des candidats reçus au diplôme professionnel d'auxiliaire de puériculture est établie par le jury. Celui-ci ne peut ajourner un candidat sans avoir consulté son dossier d'évaluation continue.

Le diplôme professionnel d'auxiliaire de puériculture est délivré par le directeur régional des affaires sanitaires et sociales aux candidats déclarés admis par le jury. La publication des résultats doit intervenir au plus tard la première semaine du mois de juillet pour les élèves entrés en formation en septembre de l'année précédente ou la première semaine du mois de décembre pour les élèves entrés en formation en janvier de la même année.

MODALITES EN CAS D'ECHEC A LA VALIDATION D'UN MODULE

Article 24
Pour chacune des épreuves prévues pour l'évaluation des modules de formation, l'élève qui ne remplit pas les conditions de validation bénéficie d'une épreuve de rattrapage organisée avant la fin de la formation. Dans le cas où la validation du module comporte deux épreuves, l'élève peut conserver, pour l'épreuve de rattrapage, la note égale ou supérieure à la moyenne obtenue à l'une d'entre elles.

L'élève qui ne remplit pas les conditions de validation à l'issue des épreuves de rattrapage dispose d'un délai de cinq ans après décision du jury pour valider le ou les modules auxquels il a échoué. Il doit suivre la formation de chaque unité non validée, conformément au référentiel de formation et satisfaire à l'ensemble des épreuves de validation de l'unité ou des unités de formation concernée(s). Au-delà de ce délai, l'élève perd le bénéfice des unités de formation validées ainsi que celui des épreuves de sélection.


Article 25
L'élève qui ne remplit pas les conditions de validation des compétences professionnelles acquises au cours des stages cliniques dispose de cinq années pour effectuer un stage pour chacune des compétences non validées, conformément au référentiel de formation. Au-delà de ce délai, l'élève perd le bénéfice des unités de formation validées ainsi que celui des épreuves de sélection.


Article 26
Le diplôme professionnel d'auxiliaire de puériculture est délivré par le préfet de région dans laquelle l'étudiant a accompli sa formation, sur leur demande, aux étudiants sages-femmes qui, après avoir été admis en deuxième année, ont interrompu leurs études, soit en cours de formation, soit à l'issue d'un échec au diplôme d'Etat. Cette disposition est applicable pour les étudiants sages-femmes ayant suivi leurs études dans le cadre du programme des études défini par l'arrêté du 11 décembre 2001 susvisé ou dans le cadre du programme des études antérieur à celui-ci.

Ces étudiants doivent cependant, à la date de leur demande, avoir effectué et validé, sous la responsabilité d'un directeur d'un institut de formation d'auxiliaires de puériculture, les semaines de stage correspondant aux unités de formation 1 et 3 du référentiel de formation, dont au moins une période dans une structure d'accueil pour enfants de moins de six ans ou pour enfants atteints d'un handicap et une période dans une structure sanitaire.

_________________
Wendy : Étudiante en Sciences Infirmières
Revenir en haut Aller en bas
 
Modalités d'évaluations des Modules
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Modalités d'évaluations des Modules
» Les évaluations données par PISA : histoire de savoir de quoi on parle...
» modele logistique avec croisements de modalités vides
» Modalités de titularisation des agrégés
» Estimation d'une loi discrète à 3 modalités

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Auxiliaire de Puériculture :: Forum invités :: Auxiliaire de puériculture :: La formation-
Sauter vers: